L’esprit chic et cool d’Albertine Swim raconté par Caroline, co-fondatrice de la marque


Albertine, c’est une belle marque de maillots de bain, et maintenant de lingerie, que je recommande depuis des années à toutes mes copines ! On fans de la qualité des modèles, des coupes et de l’esprit retro chic de la marque ! Il était temps de vous la présenter !

On y retrouve aussi tout l’esprit beach life venu des Caraïbes et du Sud Ouest qu’on aime tant. Et pour cause, les deux soeurs créatrices, Caroline et Anémone, retranscrivent très bien ces ambiances car l’une a vécu en Guadeloupe plus de cinq ans et l’autre vit à Biarritz aujourd’hui. J’ai eu la chance de rencontrer Caroline, l’une des deux soeurs fondatrices de la marque, qui nous raconte cette marque chic à l’esprit surf. Le lancement d’une combinaison Néoprène en collab avec Sen No Sen est une belle occasion d’en savoir plus !

Caroline, pétillante et passionnée nous reçoit chez elle et nous raconte la genèse de la marque en 2009, lorsqu’elle et sa soeur décident de quitter leurs jobs respectifs pour se lancer dans la création de maillots de bain. Mais Albertine ne naît pas par hasard, c’est d’abord une belle histoire de famille avant de devenir une histoire d’entrepreneures !

Une histoire de famille

Les deux soeurs voient l’entreprise familiale de corsetterie et bonneterie, installée dans la drôme, faire faillite lorsqu’elles ont 17 ans. Une entreprise créée et gérée par leur grand-père Albert au début du XXème, qui a pourtant prospéré. Chacune suit alors sa vie. Caroline travaille dans le marketing tandis qu’Anémone s’installe dans la pub, la com et la TV.

En 2009, toutes deux partagent une envie de changer d’horizons professionnels. Habitées par leurs souvenirs d’enfance, elles se lancent alors dans la création de pièces de maillot de bain. Elles n’ont plus l’usine mais décident de faire renaître son esprit. « A l’époque il n’existe pas beaucoup de marques de maillots de bain. Peu de créateurs. On lance alors un concept qui n’existe pas : le Mix & Match notamment avec le Tri Pack : 1 haut et 2 bas. »

« En Guadeloupe, où j’ai vécu, je me suis rendue compte du type de maillots dont on avait besoin à la plage, notamment en surfant. La réalité c’est que nous vivions en maillot de bain et en changions 4 à 5 fois par jour. Plus qu’un accessoire, c’est un véritable vêtement dans lequel on a envie de se sentir bien, belle et chic. C’est là-bas que nous avons imaginé le maillot une pièce zippé. Plus joli qu’une combinaison, plus pratique qu’un maillot classique, le modèle à très vite marché. Il est devenu alors facile de pratiquer un sport très physique tout en restant belle et sexy à l’eau  » Nous explique Caroline.

Les entrepreneures

« On a démarré dans mon salon et autant dire que c’était très artisanal au début. Puis, on est allé de salons en salons et dans les entreprises à travers les CE. En 2009, un corner aux galeries lafayettes nous lance ! Le Bon marché suit et décide de nous prendre tous les étés ! La marque décolle assez vite finalement, sans que nous ayons à réfléchir à des plans marketing incroyables. On a fait les choses de manière intuitive. Nous n’avons pas cherché un story telling … On a monté notre marque et avons travaillé à la développer »

Caroline et anémone conçoivent et créent elles -mêmes leurs modèles. Elles choisissent également les tissus, comme les dernières pièces en velour qui ont fait un carton.

« On crée 12 000 maillots par an, entre décembre et mars pour des prototypes prêts entre avril et mai. En juin, c’est le mois des shootings. Et de juillet à octobre on vend pour l’année suivante. Là on travaille sur 2019 ». « En 2014 on s’est lancées dans la lingerie avec 2 collections : hiver et été »

Le surf et la mer

Caroline surfe et a affiné sa pratique en Guadeloupe. Je vois bien de quelle ambiance elle parle quand elle décrit les spots caribbéens. On discute dans une eau turquoise, on prend des vagues douces, souvent avec l’encouragement des autres avec qui on est venus après ou avant sa journée de travail. On y trouve une ambiance mêlée de liberté et de partage. Des spots méconnus, des vagues qui nous offrent de belles surprises où l’on est presque seuls à l’eau.

« Le maillot zippé je l’ai imaginé en Guadeloupe. L’idée était de rester chic et élégante en surfant. Toutes mes copines portent encore ce modèle. »

Anémone, quant à elle, vit à Biarritz . La marque respire l’esprit surf. Même si elle n’est pas une marque sportive mais bel et bien une marque féminine et mode, on y sent tout de même cette force et cette impétuosité essentielle à la pratique du surf !

La femme Albertine

La femme Albertine est féminine mais pas bling !

Elle aime la mode, s’habille en mixant pièces de créateurs et modèles zara. Elle aime la nature et la mer. Elle ne consomme pas les maillots.

Elle a entre 25-40 ans et ne veut pas ressembler à la masse. Elle aime changer / switcher !

Les produits et les matières

« On marche bien sur le une pièce. Le blousant est porté comme maillot mais aussi comme haut de sortie » nous explique Caroline.

Les projets / le développement

Albertine multiplie les collab, qui nous séduisent : Monoprix l’année dernière, Tara Jarmon cette année, Sen No Sen pour la combinaison…

La marque vient de s’installer à Hossegor avec de nouveaux bureaux, dans la zone Pedebert ! La marque fêtera ses 10 ans et travaille sur de nombreux projets pour l’occasion !

« On ouvre une boutique à Paris également »

Et pour vous  ! Cette semaine, un concours sur Instagram pour gagner un week end Surf&Yoga Surf and the City et une combinaison Néoprène créée en collab avec la marque Sen no Sen d’Arcachon qu’on adore  ! Stay Tuned !!!

http://concours.albertine-swim.com

https://www.instagram.com/albertineswim/?hl=fr

http://www.albertine-swim.com/fr/

      

 

Instagram @ Suivez-moi

Instagram has returned invalid data.
Facebook IconYouTube IconTwitter Icon