Shape In Paris, le gentleman shaper


Paul est passionné de surf et shaper. C’est à 10 ans qu’il monte pour la permière fois sur une planche, au Ferret, lors de vacances familiales. Il ne la quittera plus. A 37 ans aujourd’hui, Paul n’a rien perdu de sa passion. Il a construit sa vie à Paris, loin de l’océan, où il travaille et élève ses 3 enfants, mais se ménage quelques jours de surf par mois. Il redescend aussi souvent qu’il le peut sur la côté. Lors de ces échappées, en discutant avec d’autres, il s’initie au shaping. Initialement pour s’amuser et relever un défi lancé par ami, son travail devient vite apprécié et les commandes commencent à affluer.

Shaper2

Rencontre avec Paul, un shaper à Paris aussi humble que passionné.

Surf and the City /Bonjour Paul, quel beau travail. Comment t’es venue cette idée de shaper ?

Paul / Le surf me manque forcément à Paris et au détour d’une conversation entre amis, je me suis mis au défi de créer ma planche. Les planches sont standardisées aujourd’hui. Toutes blanches, souvent fabriquées dans des pays lointains ou les ouvriers sont finalement éloignés de la mer. Elles sont devenues un produit de consommation et non un objet durable…j’avais envie d’en créer une. Et quel plaisir de s’imaginer surfer sa propre board !

  Shaper5   

SATC/ Mais comment tu t’y es mis ?

Paul / J’ai acheté le matériel, crée un atelier dans ma cave, puis j’ai commencé à apprendre à travers des tutos sur Internet. Les forums m’ont beaucoup aidé également, quand j’avais des questions, des doutes. Notamment sur shaperoom.net. Je n’oublie pas les shapers français que j’ai rencontrés qui m’ont donné et me donnent toujours de nombreux conseils.

Shaper3

SATC/ Et tu as conçu beaucoup de modèles ?

Paul / Disons que je commence a avoir pas mal de demandes, une vingtaine en un an. J’aime ça et j’essaie de le faire le mieux possible.

SATC / Quelle est ta marque de fabrique ?

Paul / Je suis fan de résine teintée. C’est différent d’un travail à la bombe, même si ces techniques peuvent être complémentaires de temps à autres. Tu tailles un pain à la mousse que tu teins ensuite dans la masse. C’est un travail très long et très dur mais le résultat est superbe. J’aime les belles choses. J’essaie donc de concevoir des boards élégantes.

Shaper4

SATC/  Comment tu patientes en ville, entre tes sessions ?

Paul / Je ne patiente pas. Je shape, regarde les conditions et prévois un trip de 2-3 jours dès qu’elles sont bonnes, si mes dispos me le permettent.

SATC / Alors quels sont tes bons plans dans le coin?

Paul / Je dirai la Vendée ou la Bretagne. Allez-y, faire un tour. Pour les spots, a vous de trouver les vôtres. Parisiens, il nous faut nous fondre dans la masse et surfer le plus humblement possible les belles vagues que nous aurons trouvé.

Pensez aux shapers de votre région. Nous avons en France des artisans de qualité qui méritent vraiment qu’on valorise leur travail et leur savoir-faire d’exception.

SATC / Merci Paul et bravo ! 

Très prochainement, nous irons faire un tour dans son atelier pour un reportage complet sur son travail.

Shaper6

A propos de l'auteur

Articles correspondants

  1. Bonsoir, comment joindre Paul svp ? Merci beaucoup

    Reply
    1. Bonjour,
      Vous pouvez le joindre sur sa page Facebook : shape paul !
      Bonne journée,
      Anna

      Reply
      1. Bonjour
        Je n ai pas facebook comment puis je le joindre autrement? Un email?
        Cordialement Frank

        Reply

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram @ Suivez-moi

  • Instagram Image
  • Instagram Image
  • Instagram Image
  • Instagram Image
  • Instagram Image
  • Instagram Image
  • Instagram Image
  • Instagram Image
  • Instagram Image
Facebook IconYouTube IconTwitter Icon