The Minimalist Wave, l’art hypnotique d’Alain Bourdon. Rencontre


The Minimalist Wave tel est le nom du projet du graphiste et artiste Alain Bourdon. Passionné de surf, il a  travaillé sur une collaboration avec Damien Marly shaper et owner de la marque Chipirons Surfboards, pour créer une magnifique collection de T-Shirts et planches « Tropical City » il y a 2 ans déjà. Un dessin épuré et équilibré qui laissait place aux palmiers de toutes formes. 

Alain Bourdon s’affirme aujourd’hui avec un projet plus abouti, The Minimaliste wave. Il dessine sur la thématique de l’océan et des vagues, avec une appétence pour un dessin obsessionnel qu’il revendique. Il revient sur la genèse du projet et nous parle de ses sources d’inspiration, de son mode de vie et du futur. Nous l’avons rencontré lors de son vernissage à la Surferie en mars dernier et avons voulu en savoir plus. 

Surf and The City / Comment est né le projet The Minimalist wave ?

Alain Bourdon / Je crois que c’est parti du fait qu’on est tous attirés par les vagues. Qui n’a pas déjà regardé la houle pendant un moment en se disant que c’était beau ? Il y a quelque chose d’hypnotique que j’ai essayé de traduire par un trait ultra pur. Souvent, pendant que j’étais au téléphone ! J’ai fais des croquis, comme ça. Puis un carnet. Puis le trait s’est affirmé et j’étais totalement obsédé par cette vague. Et mon ami Damien ​m’a encouragé à les publier. Voici la genèse.



SATC / Pourquoi ce nom ? 

Alain Bourdon / Parce que je ne suis pas du tout fort en communication, et que cela représente exactement ce que je veux dire : une vague minimaliste. Quand on regarde l’océan, il n’y a rien d’autre. On peut oublier de vouloir le prendre en photo, en « stories » ou autre tellement c’est unique et réel. « Ça ne rendra rien de toute façon ». J’aime bien cette idée qu’on ne puisse que le vivre. C’est un peu pareil avec ce nom ou le fait de faire cette Minimalist Wave : c’est un process qui, une fois lancé, est in-stoppable. Je ne peux pas m’arrêter en cours ou refaire. Comme une vague qui finira forcément par échouer sur le continent. Minimaliste aussi parce que j’essaye de pratiquer la « sobriété heureuse » de Pierre Rabhi et que le minimal me va de mieux en mieux. Exprimer quelque chose en peu de traits. 

SATC / Quels sont tes projets ? Expos…? collab ? 

Alain Bourdon / Depuis que je publie (quatre mois), on me propose beaucoup de collaborations mais pour l’instant, je trace mon sillon et tente de rester sur mon idée de base : le dessin. Un livre de philosophie sort en juin 2018, écrit par Mathieu Accoh, surfeur et prof de philo. Il a vu un carnet et en a fait un livre à partir de la vague. Une exposition est en cours à Paris, à La Surferie ; une autre prévue à Biarritz et Hossegor pour l’été. Et un concert de dessins aussi sur Biarritz fin juin : je dessinerai devant les gens en direct sur une improvisation musicale. Un ligne de t-shirt aussi… En fait, pas mal de chose ! Et il y a mon activité de prédilection : dessiner des commandes personnelles pour les gens.  Et des planches de surf aussi… ​

SATC / Quel est ton lien avec le surf ? avec l’océan ? 

Alain Bourdon / L’océan me rappelle que je suis petit. C’est comme le tableau de Caspar Friedrich où un personnage de dos regarde un paysage immense. ​Il nous donne à composer et à savoir aussi lâcher prise, ​s’adapter. En Australie cet hiver, il fallait aussi composer avec les animaux, ce qui ajoutait encore plus à ce sentiment. Le surf, c’est encore autre chose… Quand tu es au line-up avec tes proches ou seul, c’est un moment parfait. Prendre une vague, c’est l’aboutissement de l’écoute : regarder, anticiper, orienter… C’est être présent au monde en somme. Je crois que ça pourrait être la définition du romantisme, non ?

SATC / D’ou viens-tu ? quel est ton parcours ? 

Alain Bourdon / Je suis designer graphique indépendant sur Paris et plus un homme de la terre à priori (Lot). L’indépendance me permet de composer avec des clients que je choisis et que j’apprécie toujours. Pas de chef et je ne suis chef de personne non plus ! La liberté est ce autour de quoi j’ai construit mon équilibre. Ce qui me permet également d’adapter mes semaines en fonction de la houle et des envies. J’ai fais les Arts Décoratifs à Paris et travaille beaucoup pour les musées en général.  

​The Minimalist Wave est pour moi l’aboutissement d’un processus : ne même plus avoir de commande mais produire pour moi. ​

SATC /Comment allies-tu passion et vie pro ? 

Alain Bourdon / Les deux sont liées. Il faut habiter le temps et être content de se lever le matin, de décrocher le téléphone, de travailler ou de faire autre chose. Ces choix sont indissociables pour moi. Là je suis ravi de te répondre, ce matin j’ai adoré travaill​er​ pour mes clients, prendre mon café dans mon bureau, et j’ai hâte de la suite de la journée. Demain sera pareil. L’idéal est aussi de surfer le matin, ou faire une voie d’escalade, travailler, puis refaire de même ensuite. Ça me plaît bien. Le temps passe trop vite pour s’ennuyer à bosser pour quelqu’un que tu n’aimes pas, ou se trahir à faire un métier que l’on n’aime pas je crois.  ​J’aime me dire que chaque heure était bien. ​

SATC / Quelles sont tes sources d’inspiration ? Tes artistes, tes lieux….

Alain Bourdon / De plus en plus la nature. J’adore le land art par exemple avec James Turrell. Je trouve qu’on y retrouve l’essentiel de ce que je te disais avant : composer avec la nature, ne pas la dominer mais s’inscrire en elle. Ensuite, j’aime beaucoup certains artistes contemporains comme Cattelan ou Mies Van der Rohe pour le design. J’écoute aussi beaucoup de musique quand je dessine la Minimalist . Souvent des musiques sérielles comme Philip Glass, Pink Floyd… Mais ça peut aussi être Moha la Squale… En fait ça dépend beaucoup et ça influencera le dessin aussi.

Merci Alain ! Très inspirant et on adore ta définition du surf  :  « Prendre une vague, c’est l’aboutissement de l’écoute : regarder, anticiper, orienter… C’est être présent au monde en somme. Je crois que ça pourrait être la définition du romantisme, non ? » Nous serions donc tous des romantiques !

Hâte de voir une prochaine expo de tes oeuvres !

En attendant, nous te retrouvons sur  https://theminimalistwave.com/  et  https://www.instagram.com/the_minimalist_wave/?hl=fr

 

Instagram @ Suivez-moi

Instagram has returned invalid data.
Facebook IconYouTube IconTwitter Icon