WEESURF, l’appli qui fait du bien


Search Less. Surf More. Une promesse claire et séduisante pour une toute nouvelle appli à télécharger de toute urgence. WeeSurf est la première carte interactive qui référence tous les points d’intérêts pour les surfeurs. Une très bonne idée qu’ont eu deux surfeurs-entrepreneurs, Maxime et Arthur. Nous les avons rencontrés lors de leur soirée de lancement, à la Surferie, à Paris, le 3 mars dernier.

WeeSurf4

Surf and the City / Comment est né WeeSurf ?

Maxime / Tout a commencé l’été 2014. Après avoir passé un an en Australie, je suis parti 2 mois à Bali et j’ai surfé tous les jours, avant de rentrer en France finir ma dernière année de master. Quel paradis ! Un matin, je décide d’aller surfer à Balangan, une superbe gauche plutôt rapide qui ne pardonne pas. Je passe une vraiment bonne session, j’arrive même à me caler dans un barrel mais là, la vague se referme directement, c’est la machine à laver sous l’eau. Quand je remonte à la surface à bout de souffle, je vois que ma planche est cassée… Je sors de l’eau, je me coupe les pieds sur les coraux,  j’arrive au bord, je ne suis pas au top et je me dis il faut absolument que je répare ma planche et que je trouve des chaussons. Et là, alors qu’on est à Bali, la Mecque du surf, il m’a été IM-PO-SSIBLE de trouver un shaper ! Et c’est à ce moment là que j’ai commencé à me dire qu’il y avait un besoin chez les surfeurs qui demandait une solution.

WeSurf4 
SATC/ Peux-tu détailler le fonctionnement de l’appli ?
Maxime / WeeSurf est une application mobile disponible gratuitement sur l’App Store (iPhone et iPad). C’est une simple carte interactive et bientôt sociale, qui localise l’utilisateur, et tous les endroits utiles aux surfeurs partout dans le monde (spots de surf mais pas les secrets ! magasins de surf, écoles de surf, shaper, loueurs et réparateurs de planches). Pour chacun de ces endroits, WeeSurf fournit un aperçu d’infos claires et fiables, avec notamment les conditions météos et les webcams pour les spots, ou tous les contacts pour les professionnels référencés (email, téléphone, site, marques et matériels disponibles). Le must, c’est que pour chaque point sur la carte, WeeSurf calcule un itinéraire entre la position de l’utilisateur, et l’emplacement du spot, magasin… Bref, c’est le monde du surf sur votre mobile !
WeeSurf3
 SATC/ C’est vrai que les infos sont fournies au compte-goutte dans ce milieu ? Comment avez-vous mis en place le concept ?
Maxime / Avec Arthur, qui lui est moniteur, on est parti du constat que les informations pour aller surfer sont indisponibles ou peu fiables. Du coup on s’est dit : « imagine si on pouvait avoir le monde du surf dans notre poche, où qu’on aille !!  » Et c’est comme ça que WeeSurf est né.
SATC/ Dis moi, comment as-tu commencé techniquement ?
Maxime / Je me souviens très bien de ce premier jour où j’ouvre une page blanche sur Word. Je me suis dit « ok souviens toi de ce moment, c’est le début de l’aventure ». J’ai alors commencé à écrire un premier Business Plan.
J’ai ensuite créé un document excel avec tous les contacts de personnes à rencontrer et à qui je souhaitais soumettre l’idée.  J’ai du rencontrer 80 personnes en tout. Ces rencontres m’ont permis de remettre en cause mon idée et de l’affiner, mais aussi de créer un véritable réseau. J’ai finalement accouché du produit tel qu’il existe maintenant : une app sous forme de carte.
Après avoir validé un besoin de manière qualitative avec toutes ces rencontres,  je souhaitais le valider de manière quantitative avec des stats. J’ai mis en place un questionnaire avec un panel de 300 surfeurs dans le monde. Les résultats ont été probants : 65% des surfeurs en voyage recherchent des magasins, écoles, loueurs ou réparateurs mais ne trouvent pas ce qu’il leur faut.
SATC/ C’est très juste Maxime. 
Maxime / Oui, à croire que les plans restent ou doivent rester secrets.
WeeSurf1
SATC/ Tu as donc décidé de créer une application.
Maxime / Oui, ensuite il fallait passer à l’action et développer l’app, j’ai donc commencé à rechercher des développeurs informatiques et c’est comme ça que j’ai rencontré Ronan, notre CTO.
Ronan a commencé à développer la plateforme mobile, j’ai fait notre premier site sur WIX, notre premier logo et tous les design sur GIMP. Bref, il a fallu toucher à tout au début. Une fois calé, je me suis lancé dans l’élaboration de notre base de données de points d’intérêts référencés.
SATC/ Quels sont tes moyens de recenser les bonnes infos et comment tu garantis leur fiabilité ?
Maxime / Je me suis d’abord concentré sur la France. L’idée était de commencer petit pour tester le produit, pour pouvoir le développer à l’international ensuite. Pour référencer les premiers magasins, écoles, shaper / réparateurs, et loueurs de planches, je suis tout simplement allé sur Google. J’ai tapé « magasins de surf Hendaye » ou « écoles de surf Vendée » … et j’ai mapé toute la France comme ça, en rentrant les données dans un excel. Un par un, je prenais les coordonnées (téléphone, site, adresse, coordonnées GPS). Et pour m’assurer que les coordonnées GPS étaient exactes, je comparais avec le Street View de Google Maps…800 points comme ça, un vrai travail de fourmi qui m’a pris 1 mois. Ensuite, je me suis rendu sur place pour la plupart, pour double-checker les données. Ce travail m’a pris 1 mois de plus (Etretat, Paris, Perros Guirec, La Torche, Quiberon, Nantes, Pornichet, Saint Gilles Croix de Vie, Les Sables d’Olonne, Longeville sur Mer, Brétignolles, La Tranche sur Mer, Cap Ferret, Seignosse, Hossegor, Capbreton, Anglet, Biarritz). Je suis ensuite parti surfer au Portugal, en Espagne et en Californie, j’ai alors commencé à référencer quelques points là bas, j’ai parlé du concept et les shops et écoles étaient très réceptifs. A mon retour j’avais les réponses à toutes mes questions et on s’est lancé. C’est important d’avoir des infos fiables on y attache beaucoup d’importance. Quand on a pas de données, on préfère ne rien mettre qu’une info potentiellement fausse.
D’ailleurs, avec Arthur mon associé, et Ronan, on se pose d’autres questions et on repart faire un tour de France en Mars et Avril. C’est super important, c’est la valeur de WeeSurf, et on veut rester proches de nos futurs clients qui sont les professionnels référencés. On attache beaucoup d’importance à les rencontrer et les écouter, comme nos utilisateurs d’ailleurs. C’est seulement comme ça qu’on pourra construire un produit adapté à leurs besoins. WeeSurf c’est leur application, pas la nôtre 😉

 WeeSurf6

WeeSurf2Merci Maxime ! On est ravis ! Pour nos URBAN BREAK, notre concept de we surf, yoga, detox, on va pouvoir s’appuyer sur ton appli. Belle idée ! Bravo !

A propos de l'auteur

Articles correspondants

  1. Elle a l’air top cette appli ! Je ne connaissais pas. Je me pose juste une question, si toutes leurs données sont chopées sur Google Map, pourquoi alors aller sur leur appli plutôt que sur Google Map ?

    Beaucoup de nouvelles applis surf voient le jour, c’est cool ! J’avais fait une interview y a quelques temps du fondateur de l’appli SurfME : http://themagicwax.com/2015/04/07/interview-de-steven-fondateur-de-lappli-surfme/

    Reply
    1. Hello Corentin, merci pour ton message. Disons qu’ils centralisent toutes les infos : spot, matos, profs…tu te sens moins perdu 🙂 L’idée est bonne, les créateurs passionnés et intéressants. Ton blog est top ! Je serais ravie de te croiser à l’occasion. D’autant plus que ton article sur la Guadeloupe, chez moi, est magnifique. A bientôt !

      Reply
      1. Oui c’est vrai que tout centraliser est pratique ! Merci pour mon blog c’est très gentil 🙂 Le tien est une belle source d’inspiration. Oui avec plaisir si tu passes un jour sur Bordeaux. J’ai cru comprendre sur Insta que tu voyageais souvent en Gwada, la chance ! Tellement magnifique cette île…

        Reply
  2. Pingback: Le monde de Justine, épisode #3 - Surf and the City Surf and the City

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram @ Suivez-moi

  • Instagram Image
  • Instagram Image
  • Instagram Image
  • Instagram Image
  • Instagram Image
  • Instagram Image
  • Instagram Image
  • Instagram Image
  • Instagram Image
Facebook IconYouTube IconTwitter Icon