Le Maroc, ses vagues sans fin, ses sunsets sublimes et ses côtes voient émerger de plus en plus de surfs camps et autres formules alliant Surf et Yoga.

Banana Beach

Pourquoi les côtes marocaines attirent tant les surfeurs confirmés comme débutants ?  Nous avons fait le tour de la question avec Surf Maroc qui propose différents types d’hébergement autour d’Agadir et avons trouvé 5 raisons de partir et (re)partir au Maroc.

Sunset à Amouage

Raison n°1 / Les vagues

La qualité des vagues y est exceptionnelle. Petites ou grosses, selon les conditions et les spots, elles conviennent à tous les surfers. Les vagues qui se forment sur la côté sont régulières, douces et faciles à appréhender. Pour les débutants, les intermédiaires et les avancés.

Conseil : atterrir à Agadir ou Essaouira et repérer la surf house qui vous plait sur la côte.

En privilégiant les côtes proches d’Agadir, moins venteuses, donc plus propices au surf. Détail appréciable, l’eau n’y est pas si froide. En octobre une combinaison courte 3 / 2 passe très bien.

Check des spots le matin

Raison n°2 / Les spots

Qu’on se le dise, il y en a pour tous les goûts, tous les niveaux et toutes les boards au Maroc. Près de Taghazout, plus de 50 spots attendent les surfeurs, en remontant vers Imsouane, la mecque du longboard locale, avec des vagues longues régulières et lisses. Selon les conditions, les spots marocains proposent tous des particularités différentes : point break, gauche, droite, vagues puissantes, spots pour longboard…

Longboard paradise

Voici une selection des spots les plus chouettes de la côte  :

Banana Beach : on dit de cette plage qu’elle était celle où  Jimmy Hendrix aimait se balader. Quelques restaurants, des chameaux et une longue plage aux vagues régulières attendent les surfers tous niveaux dans une ambiance cool. Un petit village charmant, le seul où l’on peut retirer de l’argent dans le coin (bon à savoir).

Crocodile beach : a droite, dans le village d’Imouran. Un beach break facile et parfait pour débuter et progresser.

Le Maroc et ses couleurs

Devil Rock : à gauche de Crocodile Beach, à côté d’un immense cailloux, des vagues puissantes et régulières.

Anchor Point : pour les confirmés uniquement. Un spot exposé à la houle qui propose une vague puissante et rapide.

Imsouane : évidemment pour ces vagues interminables et solides dans un décor à couper le souffle.

Raison n°3 /L’accueil et l’hébergement 

Surf Maroc

Difficile de se repérer tant les surf houses pullulent sur la côte. Mais voilà , comme toujours un brin de confort et un joli lieu font partie des critères importants pour un surf trip réussi, selon nous.

Renseignements pris auprès d’Ocean Roots, nous optons pour Surf Maroc. Et quelle belle surprise !
Nous logeons dans un cadre sublime : Taghazout Villa, surf house gypset et chic, et chillons à Amouage, le boutique hôtel attenant.

Les cours de yoga sont dispensés à Amouage, sublime lieu à l’architecture épurée mais chaleureuse. Amouage qui signifie vagues en arabe. Un barbecue a lieu tous les jeudis soirs et réuni tous les pensionnaires Surf Maroc, Taghazout Villa, Amouage mais aussi Mandala, la maison dédiée aux retraites de yoga. A ne pas louper : délicieux et convivial.

Ici, ça marche par packs et c’est kids friendly. Tout est organisé : les cours de surf, la cuisine, les cours de yoga, les transports…

Les kids à Amouage

Et ce qui ne gâche rien : le Staff est charmant et aux petits soins. Créé par Oli et Ben en 2000, Surf Maroc représente aujourd’hui plus que des hotels c’est un projet, une expérience unique au Maroc.

Leila, première prof de surf du Maroc

Wafah, skateuse, elle gère les hôtels Surf Maroc

Oli nous explique que le surf a guidé ses choix de vie. Il décide après ses études de s’installer ici, en louant d’abord le bas de la maison de ce qui est aujourd’hui devenu Taghazout villa. Il demande ensuite l’accord du propriétaire pour acheter l’ensemble de la maison.
Puis, il conçoit Mandala Villa, car sa femme fait du yoga et il se dit qu’il serait intéressant de proposer un lieu pour faire du yoga et du surf. Précurseur de ces formules, il n’a cessé d’optimiser ses offres et ses services en se basant sur sa propre expérience et ses voyages.

Oli nous raconte l’histoire de Surf Maroc

Ce qui fait la différence : il propose des services 100% adaptés à sa clientèle qu’il connait très bien.

« C’est en écoutant les guests, en comprenant leurs besoins qu’on a amélioré le concept. Puis, en 2004 on s’est dit que certains surfers avaient besoin de plus de confort. Ils étaient capables de payer plus cher pour jouir d’un joli lieu, d’une belle expérience. Amouage voit le jour. Un lieu à l’architecture intérieure très soignée et à l’emplacement idyllique ».

Surf Maroc c’est aussi la garantie d’établissements respectueux de l’environnement et des valeurs sociales chères aux fondateurs. L’entreprise fait travailler et forment plus de 150 marocains. Ils travaillent avec le tissu local et favorisent la progression économique de la région.

Raison n°4/ Les formules Surf & Yoga

On le fait maintenant, Surf & yoga sont très complémentaires, et ici cette alchimie prend tout son sens. Les cours de yoga et de surf sont de très grande qualité.

Plusieurs types de cours yoga sont dispensés toute la journée par des profs aguerris et exceptionnels. L’expérience est inoubliable tant elle est intense.

Yoga Class sur la terrasse d’Amouage

Les profs de yoga Surf Maroc, experts venant du monde entier

Raison n°5/ Progresser

Les vagues régulières, l’attention des profs et du staff, les cours de yoga… sont autant de conditions qui garantissent le progrès des surfeurs. Tout est réuni pour se concentrer sur son apprentissage et son plaisir de glisser.

Les packs proposent souvent 5-6 h de surf par jour. 3h avec un prof, très présent. Et 2 à 3 h de « free surf » donc on fait ce qu’on veut. Idéal pour progresser et prendre le temps de comprendre et corriger ses erreurs.

Entre mer et montagne

Conseils et infos pratiques

Transavia propose des prix intéressants au départ de Paris, Biarritz et même Toulouse. 50 € aller-retour faciles à trouver quand on s’y prend assez tôt.

Ne pas prendre sa planche : de nombreuses boards de tous types sont disponibles à la location ou avec les profs.

L’eau est bonne, ne pas embarquer sa 4/3

Trouver la bonne surf house et se laisser guider

Vous aimerez aussi

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Autres articles CITY BREAK