OUTDOOR

A bloc de blocs : j’ai testé l’escalade

L’escalade est partout ! Tendance en ville, les salles où la pratiquer se multiplient. On compte aujourd’hui 47 sites d’escalade en Ile de France (Outdoor et Indoor) et une toute nouvelle salle vient d’ouvrir à Paris près de Nation, Arkose. Dédiée au bloc, cette nouvelle salle propose plus de 200 blocs renouvelés en permanence sous 1000 m2 de verrière. Le nombre de pratiquants a doublé en 4 ans en Ile de France.

Pour tester l’escalade Indoor, j’ai suivi Patricia dans le complexe Mur Mur, à Pantin. Patricia, qui en plus d’être la référence journalistique de l’univers outdoor / sports alternatifs, est une grimpeuse passionnée.

J’ai adoré. Pourquoi c’est si bien  ?

La bonne posture

C’est accessible

Après 20 € payés pour l’adhésion, le tarif est de 9 € pour les séances suivantes  sans abonnement, prix qui descend à 7€ avec abonnement. Avec les 20 €, le matériel est compris : baudrier, mousquetons, chaussons…. Ici, on est pas dans un cours « test » mais bien dans un engagement et ce, dès l’inscription.Si vous grimpez le soir, la salle reste ouverte jusqu’à 23h voire minuit, le tarif étant plus cher, mieux vaut vous abonner.

Le temps de payer, d’enfiler son matériel et on est prêts à grimper en 5 minutes. L’ambiance est sympa : café, entraide et discussions font partie du programme.

Le principe c’est d’être à 2 : une personne qui grimpe, l’autre qui l’assure. Si on est seul, 2 solutions : grimper avec une ligne automatique ou tester le bloc.

Patricia concentrée

Bloc ou mur ?

Le mur nécessite préparation et matériel. On s’équipe d’un baudrier et on emprunte des voies pour grimper très haut en se surpassant. 17 mètres à Mur Mur par exemple. Une personne nous assure et fait coulisser la corde pendant la montée, puis nous maintient lors de la descente en rappel.

Le bloc propose des voies sur une surface plus basse, 4 à 5 m max. Toutes aussi techniques mais assez basses pour ne pas avoir besoin de cordes et d’une personne pour nous assurer. Intéressant pour travailler la technique d’après ce que je comprends. C’est l’engouement du moment.

Bloc Arkose Nation

Le matériel

Attention, les chaussons sont très inconfortables. Passé le choc de prendre 3 ou 4 pointures de plus (et j’ai failli continuer pour finir avec du 43 dans l’espoir que ça me fasse moins mal mais non), on comprend vite pourquoi les grimpeurs les enlèvent entre 2 montées. Ca fait très mal !  Mon conseil,  si vous voulez adhérer et grimper plusieurs fois dans les semaines à venir, achetez vos chaussons ! L’investissement sera vite amorti et vous serez tranquilles.

Si vous êtes à 2, il faut quand même qu’une des 2 personnes s’y connaisse un peu. Sans Patricia, impossible d’assurer qui que ce soit. Le noeud de 8 à faire pour installer la corde sur le baudrier m’a paru compliqué ! Pourtant c’est la base… En gros je me suis laissée guider !

Cordes et mousqueton pour assurer

Le repérage 

Les voies sont balisées par des chiffres et des couleurs. La couleur indique la voie et les prises qui la composent. Le chiffre indique, lui, la difficulté de la voie, 3 à 9 selon les salles. J’ai compris que 4 c’était cool.

Les voies balisées : une couleur par niveau

C’est ludique

On a vite l’impression de retomber en enfance avec la liberté de pouvoir grimper partout. Malgré les cordes, on se sent libres comme l’air. Avec un faible pour la descente en rappel et ses sensations. Plus que la montée, pour moi, c’est un peu le manège.


C’est mental

Il faut être bon stratège pour monter de manière efficace. Et c’est plaisant. Il faut bien observer sa voie avant de l’emprunter, réfléchir pendant l’ascension : placer son corps vers la droite, vers la gauche…pour monter au mieux. Au delà de l’élégance que l’escalade implique, cette notion stratégique est intéressante et induit une marge de progression importante. Motivant !

Un entrainement sportif corsé

On prend vite conscience de son corps et de la manière dont on doit le positionner pour ne pas tomber. On ne se hisse pas avec les bras mais grâce à la poussée des jambes et aux bons appuis des pieds et des mains. La précision est donc primordiale, bien plus que la puissance. D’ailleurs, nous, les débutants nous en faisons vite les frais. J’ai découvert « les bouteilles », ravissant phénomène qui transforme vos avant bras en monstrueuses formes bodybuildées. On a tendance à se hisser avec les bras en débutant et à sursolliciter nos muscles.  L’acide lactique généré fait gonfler nos avant-bras comme popeye sous forme de bouteilles, d’où le terme « bouteilles ». Charmant !

Un gainage permanent est nécessaire pour bien grimper. Moins visible que le cardio, on sollicite quand même tous les muscles du corps et sur de longues durées. Un peu comme les postures de yoga : maitrise, concentration et force sont requises pour ce sport.

Concentration et précision

Au regard du surf, on travaille des parties du corps essentielles pour progresser à l’eau : les bras, les abdos, la puissance des cuisses… Donc on s’entraine, toujours !

Pour tester :

MurMur https://www.murmur.fr/

Arkose  http://nation.arkose.com/

Start In Bloc à Toulouse http://start-in-bloc.com/

Roc Altitude à Bordeaux http://www.roc-altitude.com/

Patricia part grimper en Grèce ce printemps et c’est vrai que l’entrainement en salle donne envie de voir ce que ça donne en plein air !

 

 

 

Partager :

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

English EN Français FR