Les frontières américaines menacent de rester closes jusqu’à la fin de l’année, remettant en cause nos surf-trips sur la West Coast. Qu’à cela ne tienne, Surf and The City vous propose de redécouvrir Paris, à travers 10 adresses californiennes, le temps d’une journée.

9h : un petit-déjeuner made in L.A. chez Echo

Quand une star du poker s’encanaille avec l’une des cheffes les plus populaires de Los Angeles, Paris s’éveille avec une douce odeur de pancakes et de lattes caféinés. Remercions donc Matthias Gloppe d’avoir invité l’ancienne sous-cheffe des très branchés Gjusta et Gjelina, Mailea Weger, à élaborer la carte ultra-désirable de son deli, Echo. Avec son fort penchant pour le végétal, ce petit bout de Californie fait vibrer ses assiettes de bacon végétarien… Mais aussi de smash burgers carnivores (en édition limitée). A découvrir du matin au soir, derrière sa façade pimpée d’un néon arty qui contraste avec son intérieur minimaliste.

Echo. 95 Rue d’Aboukir, 75002 Paris.

10h30 : respirer avec Susan Oubari de Breathe in Paris

Peu connu en France et pourtant très pratiqué aux Etats-Unis, le Breathwork est la grande discipline en vogue. Introduit par Susan Oubari, fascinante Américaine polyglotte, cette technique de respiration fait des miracles sur l’anxiété et la perte de repères. Une série d’exercices exigeants et déroutants mènent à une hyperventilation salvatrice. Elle produit des effets physiques immédiats (Tremblements, picotements, coups de chaud ou de froid) et des effets émotionnels à long terme. Susan en témoigne, l’utilisation du Breathwork lui a permis de changer de vie, de remettre en perspective ses besoins et ses envies et, surtout, de se redécouvrir elle-même.

Breathe in Paris par Susan Oubari. Planning et lieux sur susanoubari.com.

11h30 : achats solaires chez Waiting for the Sun

C’est le retour aux premières amours. Julien et Antoine, le duo à l’origine du label solaire Waiting for The Sun, qui avait brièvement élargit sa marque au prêt-à-porter, se recentre à nouveau sur son coeur d’activité : la lunette. Il y a eu les bougies à base de goudron, les skates en plastique recyclé, les bijoux en béton et donc, les montures en bois. Dans cette recherche permanente de nouveaux matériaux, Waiting for the Sun a développé et breveté bois2, un bioplastique nouvelle génération, 100% biodégradable, 100% recyclable. Pour découvrir ses modèles pointus, le label reçoit dans son petit showroom de la rue de Notre-Dame de Nazareth, un lieu minimaliste et graphique qui propose aussi un coin café & chill, pour les plus indécis.

Waiting for the Sun. 9 Rue Notre Dame de Nazareth, 75003 Paris.

13h : déjeuner chez Cantine California pour une gourmandise sur le pouce

Après avoir roulé dans tout Paris, le foodtruck de la Cantine California jette l’ancre. Le camion qui a servi ses premiers burgers bio en 2012 troque donc sa cuisine mobile contre une table flottante, confortablement amarrée sur les quais de la Seine. Avec sa vue sur la Tour Eiffel, il vous faudra un peu d’imagination pour vous croire à Los Angeles. Mais, croyez-nous, le soleil naîtra entre vos doigts alors que vous tiendrez amoureusement votre burger poulet pané-avocat ou vos tacos aux blacks beans et poivrons grillés. Quand vient le crépuscule, on retrouverait presque la lumière caractéristique des couchers de soleil californiens…

Cantine California. Jusqu’au 28 septembre 2020 au Flow Paris, 4 port des invalides, Pont Alexandre III, Paris 75007.

16h : shopping chez Merci, la plus américaine

Depuis la fermeture de Colette, les suiveurs de tendance se pressent en masse du côté du boulevard Beaumarchais. Un poil plus bohème que l’illustre adresse hipster du 1er arrondissement, le concept-store Merci fait plus que jamais figure de trendsetteur. Le lieu a tout pour séduire : expositions à thèmes régulièrement renouvelées (en ce moment : le tie & dye), sélections maison, mode et culture pointues… Et sa cantine sans prétention. On s’y rue pour sentir en vrai les délicieuses bougies Lola James Harper, pour craquer pour le linge de lit en lin de la marque ou pour trouver LE cadeau qui fera mouche à un anniversaire.

Merci. 111 Boulevard Beaumarchais, 75003 Paris.

18h : apéro chez Cali Sisters sous le soleil de Paris

Avec sa terrasse bordée de palmiers et sa déco à la Butcher’s Daughter – normal, on la doit à la même décoratrice, Heather Tierney – le tout nouveau restaurant Cali Sisters est ce que l’on fait de plus californien à Paris. Aux coups de dix-huit heures, on arrose sa faim d’un Green To ou d’un Spritz. Si le petit creux se fait sentir, testez les légumes croquants du marché et leur houmous, ou le ceviche de dorade. A moins que la carte ne vous réserve d’autres succulentes surprises… Elle change selon les arrivages et l’humeur du chef.

Cali Sisters. Sur place, à emporter ou en livraison. 17 Rue Notre Dame des Victoires, 75002 Paris.

20h : dîner glam’ chez Malro

Le cool californien se conjugue aussi avec le chic. Chez Malro, la déco en impose autant que le style de ses clients. Cantine attitrée des models de la Fashion Week à son lancement, le lieu a depuis trouvé son rythme de croisière. Un peu moins bling, un peu plus casual. Fier de son apparat bétonné parsemé de végétation et de lumières épurées, Malro n’a rien à envier aux meilleures adresses californiennes. L’assiette, elle, navigue en Méditerranée, des Pouilles (burrata, cacio e pepe) aux Îles Grecques (poulpe grillé, assiettes de mezze) en passant par le Moyen-Orient (houmous et pain chaud au Zataar, pita de kefta au tahini).

Malro. 7 Rue Froissart, 75003 Paris.

23h : une nuit slow living à l’hôtel HoY

Pour finir la journée, quoi de mieux que de se lover dans un nid bien douillet ? Tout en haut de la rue des Martyrs se niche un hôtel inauguré en début d’année sous le signe du slow living. Avec sa cantine vegan, son fleuriste, son étage dédié au yoga et ses cinq étages de chambres minimalistes, HoY flirte avec de sentiment de naturel et de légèreté qui se dégage des hôtels les plus trendy de Los Angeles. Pour pousser le bien-être à son paroxysme, les chambres oublient les TVs. Elles sont remplacées par une barre d’étirement afin de commencer la journée en souplesse. On continue avec du Pilates ?

Hôtel HoY. 68 Rue des Martyrs, 75009 Paris.

Pour pousser l’expérience Californienne un peu plus loin, on se balade avec cette playlist dans les oreilles.

Fanny Liaux-Gasquerel

Adresses californiennes

Vous aimerez aussi

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Autres articles CITY BREAK