CITY

Skater responsable avec Paradi Skateboard

Paradi Skateboard est un fabriquant de planches de skate pas comme les autres. Le concept est d’offrir une nouvelle vie aux planches en respectant leur passé unique. Nom et origine de l’ancien skateur sont gravés et une nouvelle planche prend vie. Un forme de recyclage proche de la notion d’upcycling, qui en plus de respecter l’environnement propose un business qui a du sens.

Rencontre avec Victor Toussaint, co-fondateur de Paradi Skateboard, qui nous raconte son projet.

paradi2

 

Surf and the city / Peux-tu nous raconter l’histoire de Paradi Skateboard ? La genèse du projet ?

Victor Toussaint / Le projet Paradi Skateboards a débuté il y a un peu plus de deux ans. Simon et moi passionnés de skate depuis de nombreuses années décidons de créer une planche de skate par nous-même, au début pour le plaisir.

Nous nous rendons compte toute de suite de la complexité d’une telle création et décidons d’utiliser des vielles planches et de redécouper directement a l’intérieur de cette dite planche. Place à la refonte des planches. Les planches sont dégrippées, décapées, poncées, puis découpées pour ne conserver que le bois de qualité. Après de nombreux échecs et débats sur la forme de la planche nous arrivons a un premier prototype en 2014. A la recherche d’une forme de skate originale nous développons ce fameux Shape carré qui ne nous quitteras plus.

Le premier Paradi est né (les deux premiers en fait). C’est alors, fiers de notre création que nous partons rider notre banlieue Parisienne. En la montrant a nos proches nous réalisons tout de suite que cette forme particulière attire l’œil et que notre design plait beaucoup.

paradi10

Nous sommes alors tous les deux étudiants, Simon en Architecture, et moi en école de commerce. Mais prenons le temps dès qu’on peut d’améliorer notre produit. De plus en plus apparait l’idee d’en faire un véritable projet. Nous nous rendons compte que les skateurs sont très attachés a leurs vieux skates malgré le fait que ces planches n’ont plus d’utilité parce que trop abimées a leurs yeux. Mais la majorité d’entre eux ont un lien affectif avec ces planches car elles leur rappellent des nombreux souvenirs. Nous décidons alors de rentre hommage à cette connexion en gravant au dos de chaque planche que nous récupérons le nom de l’ancien utilisateur et sa ville d’origine afin de garder une trace de ce lien indéfectible.

paradi21

Le concept est donc né.

Ce qui nous a plu dans cette idée c’est la recherche de pureté et de simplicité dans un objet recyclé. Le paramètre aléatoire des couleurs, souvent vives et différentes sur les sept couches qui constituent un skateboard, rend chaque Paradi un peu unique. Pas de grip de papier de verre qui abime les vêtements, pas de gros logo envahissant, l’objet nu révèle avant tout un travail minutieux du bois. Ce petit bout d’histoire est lisible lorsque le Paradis est en position debout, une première pour un skateboard, qui s’avère vraiment pratique !

paradi3

Mes études m’ont aussi permis de beaucoup voyager, j’ai pu parler de mon projet dans d’autres villes comme New York ou en Californie ou la culture skate est très présente. Je me suis tout de suite dit que nous devrions récupérer des planches d’un peu partout dans le monde.

Dans chaque ville représentée, un hub est installé pour récupérer les skateboards. Chez un particulier ou dans un skateshop, une caisse se remplit de façon cyclique. Une fois pleine, la caisse est expédiée vers Paris et rejoint une grande matrice appelée switchboard, marquée de la date de l’envoi, de la ville et du prénom de son ancien utilisateur.

SATC / Paradi : pourquoi ce nom ?

VT / Nous avons pensé un design de skate proche de celui d’une pierre tombale. Le concept offre une seconde vie au skates, donc Paradis nous semblait être le nom idéal. On a simplement ajusté notre nom pour l’international en retirant le « s ».

SATC / Ou est-elle distribuée la marque ? Quels circuits ?

VT / Au début du projet n’ayant pas beaucoup d’argent ni de reconnaissance, c’était un peu la débrouille. On a commencé par distribuer nos produits lors de ventes privées ou d’évènements qui nous semblaient en accord avec notre philosophie, en grande partie en région parisienne, dans certains lieux de paris.

paradi22

Nous avons récemment lancé notre site e-commerce en décembre dernier afin d’en faciliter la distribution.

La prochaine étape est de trouver des distributeurs en France et dans le monde du type skate shops, concept stores et divers magasins en lien avec notre projet.

SATC / Quel avenir pour la marque ? Quels sont les prochains projets ?

VT/ Pour l’avenir nous voulons créer d’autres produits avec ces planches car elles ne sont pas toutes transformables en skateboards. L’idée étant de ne plus rien jeter.

Le fait d’utiliser de vieilles planches nous a permis de se familiariser avec le recyclage, étant particulièrement attentif à ce mode de production qui respecte notre environnement nous sommes à la recherche aujourd’hui d’un nouveau produit mais toujours dans l’idée de recyclage qui est primordiale pour nous.

SATC/ Quel est ton parcours ?

VT / Je m’appelle Victor Toussaint, J’ai 27 ans.

J’ai vécu la plus grosse majorité de ma vie dans les Yvelines, dans un tout petit village nommé Rennemoulin à côté de Versailles.

Je suis diplômé d’une école de commerce (ISEG) situé dans le marais à Paris, que j’avais choisi après mon bac car elle me permettait de voyager et de changer d’environnement.

En effet j’ai fais mes deux premières années à Bordeaux, puis obtenu un bachelor a San Diego en Californie, j’ai ensuite vécu 6 mois en Argentine dans le cadre d’un stage en 4 éme année. Et j’ai fini mes études à New York en obtenant mon MBA « international management » a la Saint John University situé en plein Manhattan.

paradi20

Vous l’avez donc compris je suis passionné par le voyage, passion transmise par mes parents avec lesquels j’ai eu la chance de voyager beaucoup.

SATC/ Quelles sont tes sources d’inspiration : voyages ? lieux ? livres ? Magazines?…

VT/ Mes sources d’inspirations viennent donc principalement des voyages que j’ai effectué, ma passion pour le skate viens surtout de mon année en Californie ou la glisse est un véritable style de vie auquel je me suis tout de suite identifié. C’est pour moi le plus bel endroit du monde du fait de la simplicité des gens que j’ai rencontré là-bas. Aucune prise de tête et rien à voir avec la France et Paris en particulier, tout le contraire même.

Mes inspirations viennent surtout des personnes que j’ai été amené à rencontrer et des expériences de vie que j’ai pu avoir dans différents lieux du monde.

Merci Victor, nous sommes donc guidés par les mêmes inspirations et très fiers de mettre en avant votre projet, auquel on souhaite une longue et belle vie. Nous resterons à l’écoute de vos projets futurs, fantastiques nous en sommes certains.

Retrouvez Paradi Skate Board sur :

www.paradiskateboards.com

http://paradiskateboards.tumblr.com/

https://www.facebook.com/paradiskateboards/

 

paradi9    paradi6 paradi5 à   paradi1 paradi-4

 

 

Partager :

2 comments

  1. Pola Kalten 23/03/2017 em 17:21 Répondre

    Incroyable! Merci de m’avoir fait découvrir ce projet et ces planches magnifiques! J’adore leur design, et je suis toujours ébahie par toute l’imagination qui bouillonne dans l’upcycling. Bravo!

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

English EN Français FR