OUTDOOR

« J’ai joué, j’ai perdu  » : rencontre avec le freeskieur Richard Permin

Nous avons rencontré Richard Permin, freeskieur professionnel,  en avril dernier lors du tournage de son film Good Morning, à Avoriaz. Il nous a parlé de son projet de film, de son métier, de sa passion, du surf qu’il aime pratiquer, mais aussi de son accident et ce qu’il a changé dans sa vie.

Photo : Dom Daher

Richard revient de loin, puisqu’il y a quasi trois ans jour pour jour, en janvier 2016, il se brisait les deux talons sur la réception d’un saut de toit lors des premiers repérages de la vidéo. Quatre mois en fauteuil roulant et un an de rééducation plus tard, il nous prouve qu’il est de retour parmi l’élite du freeski ! Dans Good Morning, un clip de 4 min 20 sec qui aura nécessité pas moins de 40 journées de tournage et une équipe de plus de 10 personnes, Richard chausse ses skis et dévale les toits enneigés d’Avoriaz, en envoyant d’impressionnants backflips à une hauteur vertigineuse, avant d’enchainer des figures sur les façades boisées des immeubles et les sentiers piétons de la station française.




Photo : Dom Daher

Mental et résilience

La psychologie et le mental des sportifs fascinent. Comment toujours se surpasser ? Pourquoi continuer même blessé?… autant de questions que l’on se pose quand on rencontre Richard Permin, passionné de ski depuis l’âge de 3 ans.

Richard Permin s’est fracturé les deux calcanéums, autrement dit, les deux talons, le 24 janvier 2016, . Sa carrière de freerider semble s’arrêter, après 15 années de tournages.[quote font_size= » »A ce moment là, je pense à mes sponsors, aux compétitions… le monde s’écroule » « ] »A ce moment là, je pense à mes sponsors, aux compétitions… le monde s’écroule » [/quote].

Mais Richard est passionné. Il sait qu’il remontera sur ses skis et c’est ce qui le tient pendant toute sa rééducation. « Mon beau père m’emmenait à 3 ans en ski, tous les week-ends et les mercredis. J’ai commencé avec le championnat de France puis j’ai eu un contrat avec red bull. Aujourd’hui, je suis un « athlet project » :  je produis du contenu pour la marque ».

C’est en janvier 2017, soit un an après que Richard Permin remonte sur ses skis, lors d’un trip au Japon. La poudreuse du Pays du Soleil Levant a offert au freerider une expérience marquante, mêlée de craintes, de victoires et de dépassement de soi. La marque de chaussures de ski Lange a largement participé à la renaissance du skieur professionnel en collaborant étroitement avec lui pendant plus d’un mois pour élaborer des boots confortables, adaptés à ses pieds contusionnés. Pari réussi ! Richard a pu skier de nouveau.

[quote font_size= » »Cette période a été très difficile  et douloureuse mais j’avais en tête que j’allais me relever et skier à nouveau. Il me fallait du temps » » color= »#000000″] »Cette période a été très difficile  et douloureuse mais j’avais en tête que j’allais me relever et skier à nouveau. Il me fallait du temps »[/quote]

[quote font_size= » »J’ai pris beaucoup de risques, c’est le jeu. J’ai joué j’ai perdu ! » » color= »#000000″] »J’ai pris beaucoup de risques, c’est le jeu. J’ai joué j’ai perdu ! »[/quote]

Ce retour prématuré sur les pistes enneigées du Japon a été rendu possible grâce à la résilience de Richard, habité par sa passion, mais également grâce à une équipe d’experts qui a mis tout son savoir-faire dans la réalisation de chaussures performantes, Lange.

Richard nous dit être plus calme désormais, une sérénité sans doute liée à la naissance de sa fille également, et savoir mesurer les risques mais surtout profiter de tous ces instants intenses que procurent le sport. « C’est une chance d’avoir pu remonter sur mes skis et je savoure chaque instant, chaque sortie ».

Surf  et mode de vie

« J’aime surfer c’est fun et complémentaire du ski, car le ski implique beaucoup d’impact. J’aime l’instinct que demande cette discipline. Prendre la bonne vague, se lever au bon moment… s’écouter. « En surf, tu dois t’engager et prendre des risques ». Le risque fait partie du sport. Le surf me sert énormément  pour me muscler le dos… L’hiver je saute à droite à gauche j’ai des problèmes de dos, le surf m’aide pour ça. »

Je pars surfer 1 mois 1/2 pendant l’hiver. Avant, à Bali, où j’avais une maison. Maintenant où le vent me mène. C’est un style de vie. Je suis montagnard mais j’aime l’eau. »

Richard nous parle longuement d’un de ses amis, ancien pro surfeur, qui a ouvert le Hollow Tree Resort au Mentawai, et qui propose de surfer sur l’une des 10 meilleures vagues du monde.  Richard s’investit également dans des projets qui lui tiennent à coeur, comme la création du Gravity Bar à Paris, un bar à Cocktails  chic&cool à l’architecture soignée, qui fait référence au monde des riders : un bar en forme de vague.

Photo : Dom Daher

Photo : Dom Daher

Photo : Dom Daher

Photo : Dom Daher

Photo : Dom Daher

Photo : Dom Daher

Pour en savoir plus sur Richard :

Good morning réalise par Maxime Moulin, Antoine Frious et Richard Permin. Produit par PVS Company et Red Bull media House.

https://www.redbull.com/fr-fr/sweet-and-sour-victor-de-le-rue-richard-permin-alaska

https://www.redbull.com/int-en/tv/video/AP-1TMVNEC4W1W11/sweet-and-sour-fr

http://www.lange-boots.com/be-one-freeride

https://www.redbull.com/fr-fr/athlete/richard-permin

Partager :

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

English EN Français FR