Rencontre avec Jade Magnien, jeune espoir du surf français en route vers les JO !


Jade Magnien revient d’Australie quand je lui propose une interview. Elle accepte, ravie de parler de sa passion. Elle passe plus de 3 mois de l’année en Australie avec son coach, Mark Richardson, considéré comme l’un des entraîneurs de surf internationaux les plus expérimentés. Elle s’entraine et prépare ses saisons. Jade a 15 ans, pétillante et déterminée, elle met toutes les chances de son côté pour devenir une surfeuse professionnelle.

C’est cette détermination, cet état d’esprit positif, son rapport à la compétition qui nous donne envie de vous la présenter plus amplement. Interview.

Surf and the City/  Bonjour Jade nous avions discuté il y a 2 ans de ça, tu entamais ta progression vers le surf pro. Où en es-tu ?

Jade / Je rentre de plusieurs séjours, à Bali et en Australie, où je me suis entrainée. Je n’ai pas réussi le pro junior l’année dernière et ne suis pas contente de mes résultats. Je me prépare donc pour ceux qui arrivent et espère performer. Je vais m’entrainer dur.

Après l’Australie, je suis d’abord rentrée chez moi, 2 semaines, à Hossegor où mes parents tiennent la cabane de la Gravière, puis repartie sur la route. Je suis en voyage pour 2 semaines au Portugal puis en Espagne pour participer aux compétitions Pro Junior et QS.

SATC / D’où te vient cette passion pour le surf ? D’où viens-tu ?

Jade / Je suis née en Vendée, à la Roche-sur-Yon, mais j’y suis restée très peu. Nous sommes vite descendus à Hossegor avec mes parents. Mon père surfe depuis qu’il est jeune et à tout juste un an j’avais déjà mes brassards et prenais mes premières mousses.

En plus de la cabane de la gravière, mes parents sont tous deux agents commerciaux pour Protest et Hurley, ce qui leur permet d’avoir toujours un pied dans le surf et de m’accompagner au mieux, dans mes voyages avec mes sponsors…

SATC/ Comment fais-tu pour allier surf et école ?

Jade/  Je jouis d’une scolarisation atypique mais qui fonctionne. Je suis au CNED et à la HACKSCHOOLING Institut à Hossegor. Montée par un ingénieur, elle aide et accompagne les jeunes sportifs dans le déroulement de leurs études. Quand je suis à l’étranger, je suis les cours par le CNED : 1h30 de skype quelques fois par semaine.

Nous sommes une dizaine de jeunes espoirs féminins du surf en France à continuer les études sur ce rythme. Cette méthode me convient et mes parents souhaitent que je poursuive mes études.

SATC/ Que prépares-tu ? Quels sont tes projets ?

Jade /  J’ai été choisie pour être l’ambassadrice d’Hossegor, Capbreton et Seignosse pour leur candidature comme villes organisatrices du Surf pour les JO de Surf en 2024. J’en suis ravie et prends ce rôle très à coeur. J’assisterai donc les villes lors des procédures de sélection pour l’organisation des jeux.

J’aurai 16 ans en aout prochain, je vais essayer de devenir pro dans 2 ans. J’espère donc performer lors des pro junior et les QS plus élevés.

Mes sponsors me suivent et je les remercie : Hurley, Nixon, Dakin, Pyzel Surfboard. Actuellement, c’est difficile de trouver des sponsors dans le milieu du surf. Financièrement ce sont mes parents qui payent tous mes voyages, mes coaching etc. C’est aussi pour essayer de trouver un sponsor majeur que je me suis dirigée vers l’agence RP Stéphanie Protet.

SATC / Quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui débute ?

De continuer et d’essayer de performer. C’est une sensation incroyable de glisser sur l’eau. Je conseille de prendre des cours et de rester dans le surf. Ce sont des sensations uniques et on a la chance d’être en contact avec la nature ! C’est très apaisant.

SATC / Souhaites- tu ajouter quelque chose ?

J’aimerais profiter de l’interview pour remercier mes parents. Et aussi le surf club Santocha à Capbreton

Merci Jade, tiens nous au courant !

Jade Magnien a un rêve : faire partie de l’élite du surf mondial. «Dans dix ans, j’espère être sélectionnée en équipe de France, faire les JO, être sur le Tour»

Suivie par un préparateur mental, Thierry Saint-Paul, Jade appréhende la compétition et le monde qui l’entoure de manière sereine et déterminée.

L’investissement de ses parents est primordial, il lui offre cette assurance et cette sécurité lui permettant de se concentrer sur ses performances et ses rêves. On retrouve souvent chez les grands champions des parents présents qui poussent et accompagnent leurs enfants, c’est important de le souligner. Entourée, accompagnée et aimée, une athlète aussi douée soit elle sera sans doute d’autant plus performante et équilibrée.

Suivez Jade sur Insagram !

https://www.instagram.com/jademagnien/?hl=fr

 

 

Instagram @ Suivez-moi

Instagram has returned invalid data.
Facebook IconYouTube IconTwitter Icon