Les choses les plus simples dans la vie sont souvent les meilleures. A moins de huit heures de Paris en avion, sans même besoin de passeport ni de visa, la Guadeloupe se dresse en tête de nos destinations favorites. En attendant d’avoir la chance de s’y envoler de nouveau (très bientôt!), voilà huit idées de choses à faire à prendre absolument en compte si vous êtes de passage de ce côté des Antilles…

Surf

Après la première partie de cet article publié en 2015, voici quelques conseils incontournables pour faire de votre futur voyage en Guadeloupe un trip unique…

1/ Faire le tour des distilleries locales

Impossible de ne pas tremper ses lèvres dans un vrai bon rhum lors de votre séjour en Guadeloupe ! Ça fait un peu alcolo, dit comme ça, mais chaque distillerie ayant ses spécificités et les appellations locales étant si nombreuses, goûter le produit est la meilleure façon de s’en imprégner – sans mauvais jeu de mot ! 

Distillerie Damoiseau

Bien qu’elles soient bien moins nombreuses qu’il y a des années, les distilleries locales – on en compte une dizaine à peu près – sont encore bien en activité, et adore faire découvrir leur savoir-faire aux visiteurs. Vous aurez donc largement de quoi vous occuper sur l’île papillon mais aussi sur Marie Galante, qui abriterait la production du meilleur rhum de tout l’archipel !

Notre top trois : La distillerie Damoiseau (Le Moule, Grand Terre), la distillerie du Père Labat (Marie Galante) et la distillerie Bologne (Basse Terre).

2/ Visiter Marie Galante

Si ce n’est pas le rhum qui vous y amène, il y a bien mille et unes autres raisons de vous laisser tenter à prendre le bateau pour ce coin de paradis. Autrefois quasiment réservée aux plantations de canne à sucre, la « Grande galette » offre de sublimes randonnées, un écosystème marin fascinant (n’oubliez pas masque et tuba !) et des plages qui feraient presque de l’ombre à celles de l’île principale.

Port de Grand Bourg, Marie Galante

La navette de Point-à-Pitre vous posera directement à Grand-Bourg d’où vous pourrez commencer votre exploration. On vous recommande de louer un scooter ou une voiture électrique (on est écolo !) pour ne pas être dépendant ou limité, et de passer au moins une nuit sur place pour prendre le temps de découvrir l’île. L’une de nos meilleures idées de choses à faire en Guadeloupe…

3/ Plongez à la réserve Cousteau

La Guadeloupe est un vrai paradis pour les amoureux de faune et de flore marines. Parfois, même pas besoin de charger ses bouteilles sur son dos, un masque et un tuba seront parfaitement suffisants pour observer les merveilles de la nature. 

Les fonds de la Réserve Cousteau à Malendure

En revanche, si vous embarquez pour un safari des mers, la meilleure des choses à faire en Guadeloupe est de mettre le cap sur la Réserve Cousteau, au large de Bouillante (Basse Terre). Au cœur du Parc National de Guadeloupe, cette réserve marine est composée des îlets Pigeon et de plus 1000 hectares de fonds sous-marins exceptionnels. Coraux, poissons, tropicaux, tortues et même chant des baleines à bosse ponctueront votre sortie dans une mer des Caraïbes à 26°C.

Pour organiser une sortie plongée, les centres qui s’alignent le long de la plage à Bouillante – plage de Malendure – vous proposent tous types d’excursions (baptême, diplôme, sortie expérimentée, mais aussi snorkeling).

4/ S’arrêter à Deshaies… l’une de nos plus belles idées de choses à faire en Guadeloupe

Petit village de pêcheurs abritant un peu moins de 5000 âmes à l’année, ici, tout est doux et reposant. C’est clair, les plages carte-postale ne manquent pas en Guadeloupe. Pourtant, Deshaies a une saveur différente. Grande Anse, Petite Anse, Tillet… autant de bancs de sable blond incroyables qui sonnent à l’oreille comme des arrêts incontournables sur l’autoroute du bonheur. 

Baie de Deshaies

Le farniente – car on est là pour ça aussi non ? – y atteindra son paroxysme. Et oui, le swell n’est pas des plus fameux vers Deshaies… mais les plus chanceux pourraient occasionnellement y trouver quelques vagues surfables. Un secret : flânez sur les plages de la Perle et de Cluny tôt le matin, une merveille

N’oubliez pas de faire un stop au jardin botanique de Deshaies, un petit oasis verdoyant où l’on peut aussi séjourner.

Quelques adresses en bonus :

Tainos cottage pour boire un verre au calme (pour dormir aussi)

La table du poisson rouge pour un diner magique. Une formule Spa + restaurant est disponible à 50€ HT si vous optez pour le spa Tendacayou

Boire un coktail et danser sur la plage c’est le principe du lounge beach bar Karakoli. Pensez à réserver ! Les coktails face au coucher de soleil sont prisés

Enfin, dormir aux jardins des Colibris un exemple en terme de d’habitat naturel et respecteux de l’environnement. Les infos ici

5/ Prendre un bateau direction Petite Terre

On est d’accord : la sensation de liberté que procure une virée en bateau est imbattable. Impossible alors de passer à côté d’une journée de bullage en règle en direction de la réserve naturelle de Petite Terre. Au large de Saint-François, cet archipel de deux petites îles rattachées à la Désirade offre un paysage sauvage à se damner. Eaux cristallines, récifs coralliens, nature immaculée, à pieds ou dans l’eau, le temps s’arrête.

Catamaran pour Petit Terre

Optez pour une excursion en catamaran où vous serez pris en charge de A à Z (boissons et repas compris), pour n’avoir à vous soucier de rien d’autre que profiter du moment présent. De nombreuses compagnies et particuliers offrent des tours en bateau ou en catamaran vers Petite Terre à différents tarifs.

Ici, on suit les tortues et les requins citron en snorkelling

6/ Faire une rando pour voir la Soufrière

Surnommée « vié madanm la » en créole guadeloupéen, littéralement « la vieille dame » car en émane une odeur d’œuf pourri proche du sommet (les vilains !), la Soufrière est un volcan en activité situé proche de Saint-Claude, sur Basse Terre. Point culminant des Petites Antilles (1467 m), son ascension n’est pas si ardue mais elle mérite de s’organiser. Rejoindre son sommet est l’une des plus marquantes choses à faire en Guadeloupe !

Le sommet de la Souffrière

Depuis 2004 et les derniers éboulements, le point de départ la randonnée vers la Soufrière se fait depuis les Bains Jaunes, où vous pourrez également vous garer. Il vous faudra ensuite rejoindre via un sentier pavé l’autre parking, désormais fermé, puis choisir l’un des deux chemins pour rejoindre le sommet (le Chemin des Dames est le plus court). Comme toujours, on vous conseille d’arriver tôt (très tôt, vers 7 h du matin) et de repousser votre ascension si le temps est instable, car l’idée est évidemment de profiter de la vue panoramique sur l’île. Il faudra compter entre quatre et cinq heures pour un aller-retour selon l’état de vos jambes.

7/ S’essayer au kitesurf à Bois Jolan Beach

Le spot de Bois Jolan est LA référence en la matière en Guadeloupe. Idyllique et parfaitement orienté pour accueillir et magnifier les vents, le spot est un vrai ballet nautique et hypnotique. Que l’on se lance ou pas avec sa voile, il vaut le détour !

Kite

Situé à la sortie de St Anne en direction de St François, il s’agit d’un grand lagon turquoise où l’on a pied quasiment partout. Parfait pour les kitesurfeurs débutants ! De nombreuses écoles vous proposeront leurs services pour appréhender les vagues d’une nouvelle façon.

La plage de bois jolan

On le sait, le kite peut être effrayant. Mais bien accompagner et devant un tel décor de rêve, rien ne peut vous arriver…

Attention, cette plage est aussi très prisée des familles le week end, car elle permet d’avoir pied sur des kilomètres. Privilégiez la plage des Salines en direction de Saint François pour être tranquilles.

 

 

Vous aimerez aussi

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Autres articles HOT SPOT