Pendant le live sur Instagram avec Julia, la créatrice de la Maison Eli Grita, – sur IG surfnthecity – , nous avons évoqué les difficultés, mais aussi les joies de l’entreprenariat. Nous avons parlé de confiance en soi et du pouvoir que nous avions en nous. “Il faut veiller à conserver et faire grandir son pouvoir, mais également apprendre à l’acquérir et à ne pas le donner” nous dit Julia.

Nous avons échangé longuement sur les lectures qui nous avaient boostées en tant qu’entrepreneures. Julia pour créer sa marque MAISON ELI GRITA et continuer à créer dans tous les domaines qu’elle développe. Moi, pour créer et développer le media Surf and the City et Take Off Collective  agence conseil en création de contenu auprès des marques et des entreprises.

Voici la liste des livres évoqués, des livres que nous appellerons POWER BOOKS, en référence aux POWER JACKETS qui crée Julia et qui donnent « des » pouvoir (s) aux femmes et hommes qui les portent.

1/ Amy Cudy / Montrez leur qui vous êtes

35 millions. C’est le nombre de personnes à avoir visionné la conférence TED d’Amy Cuddy. Psychologue sociale et enseignante à la Harvard Business School, cette américaine de 44 ans  a montré comment le langage corporel affectait la façon dont les autres nous voyaient et dont nous nous voyons nous-mêmes. Adopter des « power postures », c’est-à-dire des « postures confiantes », pourrait même avoir un effet immédiat sur les niveaux de testostérone et de cortisol (l’hormone du bien-être) et sur nos chances de succès.

Cette théorie, Amy Cuddy l’a développée dans un livre : « Montrez leur qui vous êtes » aux éditions Marabout. Il donne des clés et des exercices pour modifier son attitude corporelle : « Faites le test : tenez-vous recroquevillé, et demandez un service à quelqu’un. Puis, tenez-vous droit, les bras grands ouverts et tournés vers le haut, et faites la même chose. Quand aurez-vous une réponse positive ? »

2/ Stephen R.Covey / Les 7 habitudes de ceux qui réalisent ce qu’ils entreprennent

Ce livre a été un véritable phénomène au début des années 1990. Stephen R. Covey a réussi à reformuler une tradition éthique et morale vieille de milliers d’années et à la rendre pertinente pour un lectorat laïque du 20ème siècle. La plupart des idées développées dans ce livre apparaissent en effet déjà dans les ouvrages d’Aristote, de Cicéron, de Saint Benoît, de J. Tillotson et de leurs héritiers. Covey y ajoute quelques références à la psychologie, une science du 20ème siècle, et évoque souvent Viktor Frankl, célèbre neurologue-psychiatre ayant survécu à l’Holocauste. Il présente le tout sous la forme d’un programme dynamique à l’américaine, qui comporte des étapes d’apparence facile mais nécessitant pour la plupart une bonne dose d’autodiscipline. Les sept habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils entreprennent sont les suivantes :

  1. Ils prennent des initiatives. ‘Soyez proactifs.’
  2. Ils se concentrent sur des objectifs. ‘Sachez dès le départ où vous voulez aller.’
  3. Ils fixent des priorités. ‘Donnez la priorité aux priorités.’
  4. Ils ne gagnent que quand les autres gagnent. ‘Pensez gagnant/gagnant.’
  5. Ils communiquent. ‘Cherchez d’abord à comprendre, ensuite à être compris.’
  6. Ils coopèrent. ‘Profitez de la synergie.’
  7. Ils portent une réflexion sur leurs faiblesses et cherchent à les compenser. ‘Aiguisez vos facultés.’

La plupart des ouvrages de ces dernières décennies consacrés à l’épanouissement personnel ont mis, à tort, l’accent sur le développement d’une bonne personnalité. Ce conseil se trompe de cible. Développer un caractère sain est plus important et plus productif. Votre personnalité peut émerger naturellement une fois votre caractère défini et modelé par des principes.

3/ Le 5ème accord toltèque, Don Miguel Ruiz, Don José Ruiz

Dans le prolongement des “Quatre accords toltèques”, consacrés à la sagesse toltèque, qui entend faciliter l’accès à l’amour et au bonheur, les quatre accords de base sont passés en revue et un cinquième est ajouté : être intègre, ne pas faire une affaire personnelle des évènements, ne pas faire de suppositions, faire de son mieux, demeurer sceptique tout en écoutant.

4/ Alexandro Jodorowski /Danse de la Réalité

« M’étant séparé de mon moi illusoire, j’ai cherché désespérément un sentier et un sens pour la vie. »
Cette phrase définit parfaitement le projet biographique d’Alexandro Jodorowsky : restituer l’incroyable aventure et quête que fut sa vie. Né au Chili en 1929, c’est un homme et un artiste aux mille facettes. Chantre de l’expansion de conscience, poète, romancier, comédien, fondateur du « théâtre panique » avec Arrabal, réalisateur notamment de films cultes tels que El Topo et La Montagne sacrée, scénariste de célèbres bandes dessinées comme L’Incal, Jodorowsky a aussi élaboré deux techniques thérapeutiques : la psychomagie, qui renvoie les faits quotidiens à des modèles mythiques, et la psychogénéalogie, qui agit sur les héritages psychologiques familiaux.
Il brosse ici la fresque d’une existence qui exalte, au-delà de toute mesure, les potentialités de l’être dans le but de repousser les limites de l’imaginaire et de la raison, et d’éveiller le capital de transformation et de vie qui se trouve en chacun de nous.

5/ Herman Hesse / Siddartha

Une forme du « conte initiatique » ou « roman de formation », tel qu’on en trouve dans bien des cultures différentes. Le personnage ne se satisfait pas de son état initial — l’en-soi –, si bien qu’il accepte de sortir de son propre confort et de passer par toute une série d’épreuves — le pour-soi — afin d’atteindre à un statut supérieur — « l’en-soi-pour-soi », c’est-à-dire le véritable chez-soi.Pour le dire en termes philosophiques, un roman de formation est un récit qui montre l’accomplissement progressif de son personnage principal, lequel est généralement un héros en puissance.

C’est le parcours du jeune Siddhartha, accompagné de son fidèle ami Govinda, que relate le roman.

Le jeune Siddhartha a tout pour être heureux : il vit dans un lieu non seulement paradisiaque, mais où l’on voue un culte à la recherche de la sagesse. Il est le fils du plus sage des Brahmanes de son village. Mais, bien vite, il sent que, aussi savants et sages que soient ses parents et ses maîtres, ils ne sont eux-mêmes que des hommes, eux aussi englués dans les tourments, les peines, les souffrances de la condition humaine. Aussi ressent-il le besoin de partir en quête de la vérité à laquelle il aspire, celle du Nirvâna. Contre l’avis de ses parents qui le destinaient à devenir lui aussi brahmane, il part en quête, accompagné de son fidèle ami Govinda.

6/ Conversation avec Dieu / Neale-Donald Walsch

” Vous êtes sur le point d’entrer en conversation avec Dieu. Oui, oui. Je sais… ce n’est pas possible. Vous croyez probablement (on vous l’a enseigné) que ce n’est pas possible. On peut parler à Dieu, bien sûr, mais pas avec Dieu, (…) C’est ce que je croyais, moi aussi”. Neale Donald Walsh approche la cinquantaine et fait le bilan de sa vie : il vient de perdre son travail, ses quatre mariages se sont soldés par des échecs et sa santé est défaillante.
Pris de colère, il écrit une lettre pleine de doutes à Dieu. Et là, le miracle se produit ! ” Dieu ” lui répond de façon claire et compréhensible. Un entretien qui durera plusieurs années, où les questions les plus intimes et les plus énigmatiques trouveront réponse pourquoi suis-je si malheureux ? Pourquoi l’homme doit-il souffrir ? Qu’est-ce que le bien et le mal ? Les interrogations troublantes que pose cet ouvrage ne doivent pas faire oublier sa haute teneur spirituelle.

7/ L’essentialisme / Greg McKeown

Vous êtes vous déjà senti occupé sans être productif ? Avez-vous déjà eu le sentiment de n’avoir jamais assez de temps ? Avez-vous éprouvé le problème d’identifier vos priorités dans la vie ? Si vous avez répondu « oui » à l’une de ces questions alors vous devez vraiment vous intéresser à l’Essentialisme.

Greg McKeown, auteur et consultant, figure parmi l’un des orateurs les plus en vogue dans le domaine du leadership. En 2014, il a écrit , un bestseller qui apprend comment faire mieux en faisant moins grâce à l’adoption des principes de l’Essentialisme.

Dans cette ère de l’abondance, le sentiment d’avoir besoin de tout faire pour améliorer nos vies semble admis. Il n’en est rien. Cette attitude est même totalement contre-productive pour la simple et bonne raison que nous ne pouvons pas tout faire ni tout avoir.

Cela nous conduit amèrement à faire des choix — et donc à renoncer à des choses — jusqu’à vivre une vie que nous n’avons pas réellement décidé de vivre, une vie par défaut. Et ça, vous le savez si je vous pose une simple question : que feriez-vous si les considérations économiques n’entraient pas en jeu dans le choix d’une activité professionnelle ?

L’Essentialisme, c’est se concentrer sur ce qu’on  faire en pensant à ce qui est essentiel à notre bonheur et notre bien-être ; c’est vous aider à éliminer tout le superflu dans votre routine pour vous maintenir productif et épanoui ; c’est vous donner la force de réaliser ce qui compte pour vous.

Dans cet ouvrage, vous allez découvrir comment :

  • Mieux identifier vos priorités et reconnaître celles qui rendront votre vie meilleure
  • Reconsidérer l’ennui comme un espace d’opportunités
  • Penser comme un T-Rex en appliquant une règle simple
  • Réaffirmer votre pouvoir de choisir en disant « non » à tout ce qui n’est pas essentiel pour saisir de réelles opportunités
  • Établir de bonnes limites pour vous faciliter la vie
  • Définir une bonne routine pour accomplir progressivement vos objectifs sur le long terme
8/ L’art subtil de s’en foutre /Mark Manson

 “L’art subtil de s’en foutre : Un guide à contre-courant pour être soi-même” de Mark Manson nous propose de sortir du discours ambiant du développement personnel qui consiste à nous pousser à toujours être le “meilleur” ou le “plus”, en pratiquant l’art subtil de s’en foutre, autrement dit en arrêtant de focaliser sur des choses qui ne sont pas essentielles dans notre vie.

Notre environnement nous bombarde de messages nous incitant à vouloir tout, tout le temps.

Le discours ambiant est saturé […]. Sois plus heureux. Sois en meilleure santé. Sois le meilleur, meilleur que les autres. Sois plus intelligent, plus rapide, plus riche, plus sexy, plus populaire, plus productif, toujours plus envié et admiré. Sois parfait, pour ne pas dire exceptionnel, et gagne des fortunes […].

Quelqu’un de vraiment heureux n’éprouve pas le besoin de se planter devant une glace pour répéter cinquante fois “je suis heureux”. Il l’est. Point barre.

En fait, ces conseils n’aboutissent qu’à nous focaliser sur ce qui nous manque. Cette obsession du positif nous rappelle constamment ce qu’on n’est pas, ce qu’on n’a pas, ou ce qu’on aurait dû être mais qu’on a échoué à devenir.

Voilà pourquoi, au final, on passe notre vie à poursuivre un bonheur vain et une satisfaction illusoire.

Ainsi, selon Mark Manson, si on veut avoir une “vie au top”, on ne doit pas essayer d’en vouloir davantage. On doit, au contraire, s’efforcer de baisser son niveau d’aspiration, et de se contenter de ce qui est vrai, immédiat et important à nos yeux.

Ce qui nous bousille la vie, c’est justement de penser qu’il y a un truc qui cloche en nous. On s’en veut à mort de s’en vouloir à mort. On se sent coupable de se sentir coupable. On a les boules d’avoir les boules. On angoisse d’angoisser. […] C’est pour toutes ces raisons qu’il vaut mieux s’en foutre. 

L’auteur propose alors d’apprendre à focaliser son attention et à établir des priorités dans nos pensées le plus efficacement possible. Il s’agit, en fait, de faire le tri entre ce qui est vital pour nous et ce qui ne l’est pas, et ce, en fonction de nos valeurs personnelles.

9/ Créez le job de ses rêves et la vie qui va avec / Collectif Soon Soon Soon/ Alexis Botaya et Corentin Orsini

Un livre issu du vécu des auteurs. En introduction, Alexis Botaya et Corentin Orsini nous présentent l’origine de ce livre, né principalement de leur parcours personnel. Tous deux ont, en effet, vécu deux expériences déterminantes dans l’écriture de “Créez le job de vos rêves et la vie qui va avec”. Ces deux expériences ont été de :

    1. Quitter leur emploi salarié qui ne leur convenait plus : lorsqu’ils prennent cette décision, les auteurs ne voulaient tout simplement plus travailler pour les autres mais pour eux. Ils souhaitaient choisir leur destin, mettre en œuvre un changement de vie et cesser de renoncer à leurs passions.
    1. “Extraire la substantifique moelle” de diverses conférences et nombreux livres sur le développement personnel : les deux auteurs ont utilisé un grand nombre de conseils glanés lors de ce travail de “formation” en matière de développement personnel pour reprendre en main leur destinée et changer leur façon d’envisager leur vie professionnelle.

Ils ont choisi de concentrer leurs recommandations sous forme de 30 principes clés. Selon les auteurs, ces principes, classés dans une logique de progression – les sept étapes – représentent une véritable philosophie de vie qui fonctionne pour le domaine professionnel mais qui s’applique aussi pour tout autre projet.

 

 

Vous aimerez aussi

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Autres articles TRENDS